Mort de 21 chevaux

Publié le par le ced

Mort de 21 chevaux de polo aux Etats-Unis : des drogues en cause

 MIAMI, (AFP) - L'enquête sur la mort de 21 chevaux d'une équipe de polo vénézuélienne entre dimanche et lundi en Floride avant un prestigieux tournoi s'oriente vers la piste d'une administration de drogues ou de produits toxiques, a révélé mardi le département de l'Agriculture de l'Etat.

Au vue de la rapidité avec laquelle les chevaux sont morts, les autorités de Floride "soupçonnent que la cause (de leur mort) est liée à une réaction négative à des drogues ou des produits toxiques", indique un communiqué du département de l'Agriculture, chargé de l'enquête.

"Il n'existe pas de preuves du fait que les chevaux auraient pu être affectés par une maladie infectieuse ou contagieuse", ajoute le document.

L'équipe de polo de Caracas devait participer dimanche à l'US Open de polo qui se joue au Club international de polo de Palm Beach à Wellington, à 100 km au nord de Miami, mais le prestigieux tournoi a dû être suspendu lorsque les chevaux de l'équipe ont commencé à s'effondrer les uns après les autres.

Des sources citées par le journal local Palm Beach Post ont indiqué qu'il n'était pas rare que des anabolisants ou toute autre sorte de "cocktails" soient administrés aux équidés participant aux tournois de polo de Wellington, afin d'améliorer leurs performances.

"Le moment est venu de faire passer des examens anti-dopage aux chevaux de polo", estime, dans l'édition de mardi du Palm Beach Post, Neil Hirsch, co-propriétaire du Bridgehampton Polo Club de Long Island, dans l'Etat de New York, qui aurait dû affronter dimanche l'équipe de polo de Caracas

Les chevaux qui sont morts, certains évalués jusqu'à 200.000 dollars, venaient principalement d'Argentine, comme les joueurs de polo qui devaient les monter, selon différentes sources à Wellington, connue comme la capitale américaine de ce sport.

L'équipe "Lechuza Polo a participé à des championnats et des tournois de polo dans le monde entier et jamais nous avons connu une situation aussi désespérante que celle-ci, vu que nos chevaux reçoivent les soins les plus professionnels et attentionnés possibles", selon un communiqué de l'équipe de Caracas.

"Nous ne connaissons pas la cause de la mort de nos chevaux. Nous attendons le résultat des autopsies que réalisent en ce moment les autorités", ajoute le document.

Publié dans Actualités animaux

Commenter cet article