C'est à cause de NOUS !

Publié le par le ced







Dans ce cas là le caneton est sexé et si il ne correspond pas à un critère il est balancé dans une broyeuse!

Hier 03 septembre 2009 dans son journal de 20h TF1 nous présente un reportage sur l'industrialisation de la mort des poussins et canetons en Amérique filmé en caméra cachée, pour nous apprendre également que cela se produit aussi en France.

Depuis des années je suis au courant de ces pratiques immondes mise en place pour satisfaire une consommation croissante de la chair de volailles et des oeufs en batterie.

Aprés la diffusion du reportage que je n'ai pu regarder en entier j'ai réagis sur le site de TF1 que je remercie du reste d'avoir eu la sensibilité de montrer des images monstrueuses et insoutenables sur le sort réservé aux animaux en l'occurence le plus méprisé de tous, le volatile, dans notre pays et dans le monde entier.

Voici mon mail à TF1.

Je viens de visionner le reportage via l'association L.214 sur l'élevage des poussins et des canetons et surtout le tri de ceux ci. Je suis au courant de ces images étant dans la protection animale depuis 20 ans et ayant une association.


Mais je voudrais rappeler à tous ceux et celles que ces images ont choqué que cela est dû à notre surconsommation de viande qui alimente ce genre de scénario dégoutant, abjecte et inhumain.


On fait du volatile un tel objet de rapport avec toutes ces chaines de fast-food et autres produits dérivés de volaille, que ce spectacle écœurant et scandaleux ne s'arrêtera que si les consommateurs arrêtent de croire que le blanc de poulet pousse dans les arbres et que le foie gras reste un met "délicieux" car traditionnel.


Mais voilà vous avez vu la chaine de production et ces millions de petits corps pour qui on a aucune compassion car voués à mourir dans les abattoirs aprés avoir été engraissés ou broyés si ils ne correspondent pas à certains critères, tout ceci pour satisfaire dans un premier tant votre ventre qui a largement de quoi se remplir, mais surtout en mettre plein les poches à des multinationales et chaines de restauration qui se gavent en vous gavant de leur cochonnerie.


Le comprendrons nous un jour?


En attendant chaque minute le film de la mort continue de tourner inlassablement.


Pitié pour ces pauvres petits!

 



 


 

Publié dans Actualités animaux

Commenter cet article