Du Halal chez Quick.... Et la loi on s'asseois dessus!

Publié le par le ced

Tout ce que je fais mon âne le refait ! Méthode bien Française de la bétise.

Et voilà que la chaine de restauration Quick se met au hamburger Halal.

Je me permet de vous faire lire l'article de la Fondation Brigitte Bardot que je soutiens à 100% sur ce sujet que je trouve révoltant tant la souffrance des animaux est présente et la motivation de la chaine de restauration malsaine car elle utilise un filon pour apprivoiser une population qu'elle n'avait pas encore jusqu'a aujourd'hui réussi à séduire de par leurs produits qui ne rentraient pas dans leur principe de consommation.

Déjà 8 « restaurants » Quick proposent des hamburgers préparés avec de la viande issue d’animaux égorgés en toute conscience. La Fondation Brigitte Bardot est intervenue, lundi 21 décembre, auprès du Directeur Général de « France Quick » pour condamner cette banalisation de l’abattage rituel. La FBB se bat, en effet, depuis des années pour imposer l’étourdissement des animaux avant leur saignée, car l’abattage rituel (halal et casher) est une horreur pour les animaux égorgés en toute conscience et dans la souffrance.

Un récent rapport d’expertise de l’INRA démontre que lors d’un abattage rituel, la perte de conscience des bovins, après la saignée, peut aller jusqu’à… 14 minutes ! Cette durée excessive durant laquelle l’animal, égorgé, reste conscient et sensible à la douleur s’explique aussi parce que la saignée épargne la moelle épinière, les artères et les veines vertébrales restent intactes et continuent d’irriguer le cerveau.

Nous n’avons pas le droit moral d’accepter de plonger dans la souffrance un animal alors qu’il pourrait être insensibilisé, c’est pourquoi, la Fondation Brigitte Bardot a demandé à la direction de « Quick » de réagir afin que cette chaine de fast-food ne soit plus complice de cette barbarie.

Un DVD été joint à la lettre de Brigitte Bardot montrant ce qu’est l’abattage rituel, la Fondation avait également mis un lien vers la vidéo montrant l’investigation menée, cette année, par l’association GAIA dans des abattoirs belges (comparables aux abattoirs français puisque soumis à la même réglementation européenne) :
http://www.gaia.be/fra


_4399.jpg

En tant que Président de l' association G.A.L.A, je vais écrire au président de cette chaine industrielle de restauration pour désapprouver totalement ce nouvel engouement pour la souffrance animal et ce défi aux lois Françaises qui interdisent la mise à mort d'un animal sans assomement préalable !

Publié dans Actualités animaux

Commenter cet article

Karine 05/01/2010 09:24


C'est tout simplement une HONTE!!!!
Nous ne sommes pas dans un pays ni musulmans ni juif!!!!!
Qu'ils aillent ouvrir ces restaurants là-bas et qu'on arrête de nous faire chier avec ça!!!!!
Dans la religion musulmane il y a autorisation d'épouser une femme quelque soit son age et de la déflorer à ses 9 ans révolus... Je dis à quand une dérogation pour ce genre de pratique
aussi????
Il faut boycotter la marque et arrêter de tolérer l'intolérable!!!!!