Cochons tatoués ou les délires sadiques d'un "artsites"

Publié le par le ced

Chers amis (es),

Wim Delvoye

J'ai participé en tant que président de l'association G.A.L.A à la manif tenu au MAMAC le jour du vernissage du créateur fou .Nous avons distribué des tracts. Je ne suis pas resté très longtemps car j'étais attendu et les filles sur place non plus car nous étions malheureusement peu nombreux et trés peu entendu.

Mais l'idée de Christian Razeau, président de l'association des quartiers de Nice et ami des animaux, peut être porteuse. Mais porter plainte pour ma part je ne peux pas car G.A.L.A n'a pas 5 ans d'existence. Ecrire au Préfet je peux le faire au nom de mon association.

La ville de Nice et la Côte d'azur se fait vraiment le porte drapeau de la souffrance animale. Entre les fourrures qui ont pignon sur rue, les cirques a qui l'ont fait des ponts d'or et les zoos mouroirs et les parcs aquatiques, on n'est pas soutenu!

De toute façon si chacun travail dans son coin on ne pourra rien faire contre ce lobby du luxe et des fous!

Il faut montrer a Mr Estrosi notre mécontentement.

2 jours avant j'ai eu la mission d'alerter les médias, ce que j'ai fait. Il n'ont parlé que de la fondation Brigitte Bardot, mais c'est pas grave. Les gens sont choqués mais restent chez eux et ça c'est dommage.

Donc il faut nous regrouper et lancer l'appel à tous nos contacts pour que ce genre d'exposition n'est plus lieu!

Merci pour votre soutient et à trés bientôt.

Cédric PAQUET
Président de l'association G.A.L.A
(Groupe d'Action pour L'amour des Animaux)

MESSAGE DE CHRISTIAN RAZEAU

Le MAMAC de Nice présente une exposition de Wim Delvoye.
"L'artiste" expose dans une salles du MAMAC  5 cochons puis dans une deuxieme salle 2  cochons.
Tous les 7 sont morts. 
Ils ont été naturalisés après avoir été tatoués de leur vivants sur tout le dos ( après avoir été entravés et sous anesthésie parait-il ) !
Cela rappelle les heures sombre de 1945 et cela fait état de ce que l'on peu faire aux plus faibles quand ils sont sous dépendance.
Sommes nous prêts à nous associer pour porter plainte auprès du procureur de la République de Nice par lettre recommandée, pour faire condamner "l'artiste" maltraitant, la ville exposant la maltraitance et demander par la même occasion le retrait de cette partie de l'exposition de Monsieur Wim Delvoye  ?.
Ne devrions nous pas nous appuyer sur ces articles concernant les animaux.
Dans le Code Pénal 
- Art 121 - 2     Les personnes morales, à l'exclusion de l'état, sont responsables pénalement...des infractions commises pour leur compte, par leurs organes ou repréentants... 
La responsabilité pénale des personnes morales, n’exclut pas celle des personnes physiques auteurs ou complice des mêmes faits, sous réserve des dispositions du 4eme alinéa de l’art 121-3
- Art  521-1  : Le fait publiquement ou non , d’exercer des sévices graves ou de nature sexuelle ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé ou tenu en captivité, est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende.
Dans le Code Rural
- page 1141 L’acte de cruauté  est inspiré par une méchanceté refléchie et traduit l’intention d’infliger une souffrance    
Nous savons bien que certaines associations niçoises reçoivent des subventions de la ville et elles n'ont peut être pas leur liberté d'agir.
Elles peuvent néammoins nous donner leur ressenti.
Merci de vos réponses argumentées le plus rapidement possible.

Bien amicalement

Christian Razeau
Président de "Quartiers de Nice"



Commenter cet article