Aprés 45 ans la Suède reprend la chasse aux loups !

Publié le par le ced

En naviguant sur le net je suis tombé sur cette information scandaleuse de la reprise de la chasse aux loup en Suède. Je vais écrire de ce pas à l'Ambassade de Norvège au nom de mon association pour dénoncer ce scandale.


Faites en de même je vous en supplie.

 

Ambassade de Suede

17 rue Barbet-de-Jouy

75007 Paris

 

811833.jpg

 

 

En octobre 2009, le Parlement suédois avait décidé de limiter le nombre de loups à un maximum de 210 individus et 20 meutes au cours des cinq années à venir, en délivrant pour la première fois depuis 45 ans des permis de chasse dans les régions où les loups se sont reproduits au cours des trois dernières années.

La population de loups étant estimée à 182-217 individus l’hiver dernier, les quotas de chasse ont été fixés à 27 animaux soit près de 10 % de la population totale. La chasse a débuté le 2 janvier et sera fermée le 15 février. Le premier jour de chasse, 20 loups ont été déjà abattus et 3 le jour suivant....

Selon les associations de protection de la nature, cette autorisation de chasse va à l’encontre de directives de l’Union européenne.

La Société suédoise de conservation de la nature a lancé dimanche un appel à l’opinion mondiale pour que "le gouvernement mette fin à la poursuite de cette tuerie". "C’est une triste journée pour tous ceux qui défendent la nature", a déclaré son président Mikael Karlsson.

Un représentant du WWF Suède a indiqué "La population de loups n’est pas plus importante en Suède que dans d’autres pays. Et là on décide de supprimer 10 pour cent de la population, 27 loups. Sans compter en plus la chasse illégale.”

Selon la Société suédoise de conservation de la nature, il y a également un manque de supervision de la part du gouvernement ou des autorités régionales. Ainsi, les chasseurs des provinces de Varmland et de Dalarna ont tué 18 loups le premier jour de chasse. Chacune des provinces a un quota de 9 loups mais 4 animaux supplémentaires auraient été abattus à Dalarna.

Stig-Ake Svensson, de la province de Dalarna, explique d’ailleurs qu’il sera nécessaire de réviser l’année prochaine le système via lequel les chasseurs sont informés des quotas en cours. Actuellement, le système du service de répondeur a en effet des retards d’une heure dans les mises à jour.

Vidéo Euronews en ligne

Photo : La Croix / AFP

Publié dans Actualités animaux

Commenter cet article