Reproduire "coûte que coûte" : M6 recule !

Publié le par le ced



Ces derniers jours, M6 diffusait un spot annonçant la prochaine diffusion du magazine Coûte que coûte. Le thème du numéro prévu en diffusion le 2 septembre : "encourager la saillie pour rentabiliser son animal"… La grogne est montée d'un cran dans les rangs des téléspectateurs sensibles à la cause animale. La Fondation 30 Millions d'Amis a contacté la société de production à l'origine du reportage.

"Quelle que soit votre situation financière et quels que soient vos revenus, bien gérer votre budget n'a rien d'évident. Du coup, difficile de concrétiser vos projets : Coûte que coûte a la solution !" lance la voix off du spot. Et parmi ces solutions : "rentabiliser son animal de compagnie en lui faisant faire des saillies" Résultat, une levée de boucliers des défenseurs de la cause animale et des menaces à peine voilées de procès envers la société de production et la chaîne privée.

"Nous avons été surpris par la virulence des réactions, explique Marie Roche Productions, la société en charge de l'émission, contactée par la Fondation 30 Millions d'Amis. Du coup, M6 a stoppé la diffusion de son spot et nous avons entièrement coupé la séquence incriminée. Cela doit représenter quelque chose comme deux minutes de la totalité du reportage. Force nous est d'admettre que la bande-annonce était particulièrement maladroite. Le reportage pris dans son intégralité ne se voulait ni choquant, ni polémique". La société de production avait pourtant pris conseil auprès de ses avocats et selon elle, "le sujet tenait la route au niveau légal".

Pour autant, le montage de la bande-annonce apparaît bel et bien comme une erreur de communication de la part de la chaîne privée. Proposer de faire reproduire son animal pour revendre sa progéniture comme solution pour arrondir ses fins de mois est moralement contestable, surtout lorsque l'on sait que les abandons atteignent des records cette année suite au malheureux mariage des départs en vacances et de la crise. La surpopulation canine et féline en France est un fait : un million d'animaux selon le site de la SPA naissent chaque année sur le territoire français et le bilan annuel des abandons est de 100 000 animaux.

Par ailleurs, le message de ce spot - en contradiction totale avec les prises de positions des différentes associations de protection animale - donnait l'impression que l'on pouvait aisément transformer son chien, chat ou hamster en matrice sans cadre légal bien défini (art. L214-6 du Code Rural). Or un particulier qui vend plus d'une portée par an doit se déclarer comme "élevage" et obtenir auprès de la Direction des Services Vétérinaires et des Clubs de Race affiliés, les autorisations officielles nécessaires après avoir mis son domicile en conformité avec les règles d'hygiène obligatoires.

L'émission étant en remontage pour opérer la coupe de la séquence mise en cause, la Fondation 30 Millions d'Amis n'a pu visionner le reportage dans son intégralité ni dans sa version initiale, ni dans sa version "corrigée".

Source : Fondation 30 Millions d'amis

2009-09-24 20:54:00

Publié dans Actualités animaux

Commenter cet article