Quand l'homme se détourne du bébé ours

Publié le par le ced

Knut a deux ans aujourd'hui...et sera bientôt à vendre !

Vendredi 5 décembre, c'est l'anniversaire de l'ours polaire le plus célèbre de la planète : Knut, l'ours du zoo de Berlin, le seul à avoir fait la couverture de Vanity Fair et qui avait attendri le monde entier.

Knut a deux ans aujourd'hui, et n'a plus rien de la boule de poils neigeuse : il fait 2,5m de haut, pèse 210 kilos et est déjà prêt à "prendre femme"...

Malheureusement Knut est une des victimes collatérales de la crise, qui frappe également le zoo de Berlin : Knut sera à vendre à partir de l'année prochaine.

Le zoo est en effet dans l'impossibilité de donner à l'ours l'espace nécessaire à son confort, malgré les millions d'euros que la célébrité de Knut a pu rapporter.

Pas de panique : de nombreux zoos européens sont très intéressés par ce célèbre locataire, et des milliers de Berlinois dont beaucoup d'intellectuels comme l'architecte Daniel Libeskind, se mobilisent pour que Knut reste dans la capitale allemande.

"Avec Knut, Berlin perdrait l'un de ses meilleurs ambassadeurs", déplorait Christian Taenzler, de l'office du tourisme berlinois.

La chute d'une idole


Sale saison pour Knut...Déjà en septembre, son soigneur Thomas Doerflein, qui l'avait élevé depuis sa naissance, est décédé subitement. Et même la Nature menace sa popularité. Car à mesure que Knut grandit et s'alourdit, son quotat de fans diminue en proportion...Ce qui a un effet néfaste sur son humeur : d'après les associations de protection des animaux, Knut serait devenue "addict" aux applaudissements de la foule, et réclame des attentions.

Le problème, c'est que l'achat d'un compagnon pour Knut et un nouvel espace coûterait 9 millions d'euros au zoo de Berlin : trop onéreux en période de crise. Le temps de la starification de l'ours, participations à des documentaires, chansons en son honneur, est passé : "Il est temps qu'il trouve un nouveau foyer, où il sera mieux. Tout autre solution serait financièrement irresponsable", expliquait Heiner Kloes, le chef de l'équipe des soigneurs, au Deutsche Welle.

Quel foyer pour Knut ?


Knut aurait actuellement le choix entre plusieurs foyers : le zoo Orsa, en Suède, exclusivement dédié aux ours, ou encore un refuge pour animaux en Norvège et le zoo de Hanovre. Le candidat favori serait le zoo de Gelsenkirchen, qui non seulement dispose de l'espace nécessaire au bien-être de Knut, mais possède également une charmante femelle de trois ans, nommée Lara, qui pourrait faire une excellente compagne...
D'un point de vue plus pécunier, il se trouve que l'équipe de football de Gelsenkirchen est sponsorisé par GazProm, le géant russe du gaz, qui s'engagerait également à financer le transfert de Knut.

 

Emmanuelle Carre (source Times / Deutsche Well

Publié dans Actualités animaux

Commenter cet article

Ugeux, Cécile 12/08/2009 02:39

Vrai, tellement vrai et j'ai peu d'espoir que tout le mal arrête. L'être humain est tellement lâche, indifférent et paresseux pour agir. On en parle, mais les actions personnelles sont rares. "Que veux-tu que j'y fasse" dira-t-on.