Mon Dieu !

Publié le par le ced

J'enrichi mon blog aujourd'hui  pour vous dire à quel point je suis triste.


Oui, triste de voir tant de souffrance à travers le monde.


Triste des dizaines, voir des centaines de problèmes que je peux voir via le net et des amis des animaux qui les énumèrent et m'en font part.


Triste d'un monde humain qui pourrait être beau et qui en devient laid de par ces actes.


Triste de tout ça :



- les ours en Asie, incarcérés pour qu'on puisse en retirer leur bile

- le massacre des loups en Alsaka, où d'un avion on les tire pour le sport

- la consommation de viande de cheval

- la fourrure

- les abattoires

- les abandons de chiens et de chats

- les sadiquent qui utilisent les animaux comme des défouloirs

- les zoophiles

- le massacre des dauphins dans les îles féroé

- le massacre des bébés phoques

- les cirques et leurs zoos de fortune

- les fêtes espagnoles

- les fêtes religieuses des peuples humains

- la chasse

- la déforestation

- le trafic des éspèces sauvages

- etc..


Et nous sommes là impuissant, spectateurs forcés d'un monde répugnant.


Le sacré, la religion, le pognon, ces mamelles de l'humanité qui font oublier ce que être humain veut dire, sensible à la pitié, bienfaisant, secourable.


Et bien dis donc où sont ils passé ceux là.


Si, ils existent encore. Mais si peu nombreux par rapport à ceux qui tuent, détruisent, massacrent, égorgent.


Mais je crois encore aux hommes. Ceux que je lis à travers le net, qui font des blogs comme moi et qui agissent de par le monde, ces associations humanitaires et animales, qui inlassablement se battent, certes contre des moulins à vent, mais garde un espoir formidable.


Et je concluerais par une phrase qui ma frappée et qui a été prononcé par l'artiste Manu chao, pardon pour l'orthographe, et qui disait: Le jour où la merde touchera le ventilo, tout le monde sera touché.


Sur ce je vous embrasse tous et toutes bien fort et gardez l'espoir d'un monde meilleur.






Commenter cet article