PROTESTER Contre ce cruel festival en Espagne ce weekend

Publié le par le ced

Les traditions espagnoles sont excessivement nombreuses. Mais le plus scnadaleux est que les espagnoles ont pris pour cible les animaux.

Et ce week-end 15 novembre 2008, va se dérouler une nouvelle tradition où la pauvre victime sera encore et toujours un taureaux.

Je vous laisse lire le contenu de l'article que j'ai reçu.

Au nom de mon association G.A.L.A j'ai manifesté mon écoeurement auprés des différentes personnalités cité en référence, à qui j'ai envoyé un mail de contestation hier soir.


Le week-end du 15 novembre, un festival sadique appelé "Toro JúBilo" aura lieu dans Soria, l'Espagne. Pendant ce festival, des boules sont attachées aux cornes d'un taureau et incendier.

Le taureau est alors libérée dans la rue et ne peut rien faire mais tourne dans la douleur, souvent en brisant les murs dans une tentative d'éteindre le feu.

L'agonie qu'il doit subir est inimaginable. Ces boules ardentes peuvent brûler pendant des heures et ils brûlent les cornes du taureau, son corps et ses yeux.

Tous les spectateurs applaudissent et courent après la victime. Sil vous plaît joignez-vous à moi en envoyant un e-mail aux autorités Espagnoles afin de leur demander de mettre fin à ce soi-disant "festival" maintenant.

L'association Américaine PETA à lancé une pétition pour faire face à cette ignoble spectacle. Voici le lien

http://getactive.peta.org/campaign/toro_de_fuego?rk=8pXfI8KqACggW

( copié/collé ce lien pour signer la pétition  dans votre barre de recherche).


Pour écrire aux representants Européens et leur faire savoir qu'il n'est plus acceptable que ces fiestas pourries doivent cesser au plus vite, voici leurs adresses mail ainsi qu'une adresse mail de Brigitte Bardot (la seule que j'ai pu trouver..alors si vous parvenez à en trouver d'autres pourla contacter n'hésitez pas svp à nous les communiquer, merci)

Exemple de lettre en Anglais, ou vous pouvez écrire votre propre lettre, jepense qu'en tant que représentant Européens, ces messieurs dames doivent pouvoir comprendre les deux.


jlrzapatero@presidencia.gob.es;
pilar.ayuso@europarl.europa.eu; pilar.delcastillo@europarl.europa.eu; luis.degrandespascual@europarl.europa.eu; cristina.gutierrez-cortines@europarl.europa.eu; david.hammersteinmintz@europarl.europa.eu; esther.herranzgarcia@europarl.europa.eu; florencio.luqueaguilar@europarl.europa.eu; jaime.mayororeja@europarl.europa.eu; inigo.mendezdevigo@europarl.europa.eu; willy.meyerpleite@europarl.europa.eu; raul.romeva@europarl.europa.eu; joseignacio.salafranca@europarl.europa.eu

Copie à : communication@fondationbrigittebardot.fr


LETTRE :


In Medinaceli, a picturesque town in the province of Soria, Spain, a "tradition" called "Toro Júbilo" brings shame on Spain. On the second weekend in November, balls of pitch (a sticky black substance made from tar or turpentine) will once again be stuck onto the horns of a bull and set on fire. The burning bull is called "Toro de Fuego" (literally "bull on fire").


The bull is then released onto the streets and can do nothing but run around in pain. The bull often smashes into walls in an attempt to douse the fire. The agony the bull must suffer is unimaginable. These fiery balls can burn for hours, and they burn the bull's horns, body and eyes and cause tremendous stress - all while spectators cheer and run around the victim.


You have the power to stop this: Please, please prevent this terrible thing from happening! You have the power to put an end to this vile practice.


Regards from a horrified member of the human race.


Sincerely,

Your name, nom prénom

Region, country, ville pays





Publié dans Actualités animaux

Commenter cet article