Pret à tout pour les aider

Publié le par le ced

Dans la protection animale il ya des affaires qui nous mène à tout tenter pour essayer de les sauver. En voici un exemple. Attention exemple qui ne frise pas le ridicule, mais qui démontre simplement que la justice dans leur charte à oublié les animaux et que la justice ne marche pas pour eux. Et donc on condamne un pauvre singe à la prison à perpetuité sans qu'il n'ai jamais rien fait.



 Un
chimpanzé ne peut être assimilé à une personne, souligne la justice autrichienne

L'Association contre les usines d'animaux (ACUSA), une organisation de défense des droits des animaux basée à Vienne, avait cherché à faire reconnaître un chimpanzé nommé Matthew Hiasl Pan comme une personne dans l'espoir d'obtenir sa garde.

Le foyer où vit l'animal depuis 25 ans est en faillite. Des donateurs ont proposé d'aider à subvenir aux besoins du singe, mais en vertu de la loi autrichienne, seule une personne peut recevoir des cadeaux personnels.

La Cour suprême a confirmé en septembre la décision d'un juge de Wiener Neustadt rejetant la demande de l'ACUSA, a annoncé cette dernière mardi. L'association a annoncé son intention de porter l'affaire devant la Cour européenne des droits de l'homme.

Matthew et un autre chimpanzé du foyer, Rosi, ont été capturés bébés en Sierra Leone en 1982 et transportés illégalement en Autriche pour être utilisés comme cobayes pour des expériences pharmaceutiques. Des douaniers avaient intercepté la "cargaison" et remis les animaux au foyer.

L'association envisage de créer une fondation pour collecter des dons pour Matthew, dont l'espérance de vie en captivité est d'environ 60 ans. Mais elle souligne que seul le fait de le reconnaître comme une personne peut garantir qu'il ne sera pas vendu à l'étranger.

Publié dans Actualités animaux

Commenter cet article