BARBARE

Publié le par le ced

Je viens de lire une chose monstrueuse qui touche un domaine que je vomis qui est la chasse. Ce "sport" n'est vraiment voué qu'a tuer. On a banalisé le meurtre et on la rendu escusable !

Quand une ballade se termine en horreur absolue





Quoi de plus beau quand on a vingt ans, que de se retrouver en lisière de forêt avec l’être aimé. Moment de tendresse et d’intimité… Mais ce dimanche 23 décembre, à quelques jours de Noël, cette ballade en amoureux a tourné au drame à Andelot (Haute-Marne).

A proximité du véhicule qui abritait le jeune couple, une équipée de chasse traquait le renard. Et comme trop souvent, le chasseur tira sans prendre le reste du monde en considération. Il n’y avait plus que lui et sa proie. Et comme trop souvent, la balle n’atteignit pas sa cible, mais continua sa course folle.

 

Le jeune homme fut foudroyé en pleine tête. Vingt ans… Vingt ans et amoureux... Vingt ans et mort.

Une fois de plus la chasse aura tué une personne qui n’avait rien à voir avec ce drôle de loisir. Comment sa jeune compagne pourra-t-elle se remettre d’une telle horreur ?

Accident ? Oui bien sur c’est un accident. Mais est-ce une excuse pour autant. Depuis des années et des années, les associations de protection de la Nature, ASPAS en tête, demandent qu’enfin un partage de l’espace et du temps soit aménagé dans nos campagnes. Durant six mois de l’année, sous prétexte de danger de chasse, il ne faudrait plus aller ramasser de champignons, plus se balader en forêt, plus aller observer la faune, plus emmener sa petite amie dans les bois…

Bien sur une enquête [une de plus] sera effectuée. Bien sur le Procureur de Chaumont conclura à l’accident de chasse. Balle perdue, ricochet… Mais la vie de ce jeune homme ? Foudroyée. La vie de cette jeune fille ? Anéantie.

Le tout puissant lobby de la chasse ne doit plus permettre de pareilles catastrophes. Il est grand temps d’y mettre un terme. La chasse ne doit plus se pratiquer tous les jours de la semaine et du week-end. Nos législateurs doivent remédier à cette situation. Il en va de notre sécurité à tous. De celle de nos enfants. Il en va également du devoir de mémoire à ce jeune couple.

Source : ASPAS

2008-01-13 17:25:50

Publié dans Actualités animaux

Commenter cet article