Aidez les animaux de ferme, c'est un S.O.S

Publié le par le ced

Message du président de la PMAF

photo PMAF



Metz, le mercredi 17 octobre 2007
 
 
Chers amis des animaux,

Les blessures de l’enfance sont les plus douloureuses.
Au début du siècle dernier pourtant, on opérait encore les nouveau-nés à vif : l’idée ne glace-t-elle pas le sang ?
Comment comprendre alors, que l’on incise et que l’on castre à ce jour, sans aucune forme d’anesthésie, des porcelets qui viennent de voir le jour ?
C’est pourtant bien l’entrée dans la vie qui attend chaque année en France 10 millions de petits mâles porcelets.

Pourquoi infliger un tel traumatisme à des êtres si vulnérables ? La raison est effroyablement dérisoire : certains cochons mâles développent, lorsqu’ils ne sont pas castrés, une odeur naturelle peu plaisante, qui se dégage parfois de leur viande lorsqu’elle est cuite.

Pourtant, appliquer une simple anesthésie locale soulagerait déjà significativement les souffrances infligées aux porcelets !

Dans certains pays d’Europe, castrer les porcelets sans prévenir leur douleur est rigoureusement interdit. Dans d’autres, on ne castre tout simplement jamais !

Pour en savoir plus sur la castration des porcelets, vous pouvez télécharger notre dernier bulletin Champ libre qui y consacre une double-page...


En France, des chercheurs se penchent enfin sur la souffrance des porcelets castrés à vif et étudient les alternatives à cette pratique cruelle : anesthésie locale ou générale, castration par injection, tri des gamètes pour ne faire naître que des femelles...

Partie prenante dans le cadre d’un projet de recherche européen, la PMAF demande la mise en place dans les élevages de protocoles d’opérations respectueux des animaux. Et avant tout, il faut obtenir l’interdiction de la castration sans anesthésie des porcelets.

Pour que cette mission progresse, la PMAF compte sur vous ! Dans les prochains mois, nous souhaitons que les mutilations dont sont victimes les porcelets deviennent l’objet d’une de nos principales campagnes.


Deux gestes simples :

  Imprimez et remplissez le bon téléchargeable ici en demandant à l’enseigne de votre supermarché de rendre obligatoire l’anesthésie avant castration, pour la viande de porc qu’elle commercialise, et déposez-le dans la boite à suggestions de votre magasin

  Aidez la PMAF dans son combat contre la castration à vif par un don. Un soutien régulier vous facilite votre démarche de don, et permet à la PMAF de planifier des actions de longue haleine : opter pour un prélèvement automatique du montant de votre choix.


Le Président, Ghislain ZUCCOLOPour plus de renseignement et savoir ce qu'il faut faire pour faire évoluer notre comportement face a ce drame de la surconsommation de viande et toutes les souffrances que cela engendre. Voici le lien pour télécharger le journal info de la PMAF 

http://www.pmaf.org/telechargements/chl/chl24.pdf

Mon souhait le plus cher pour ces animaux serait de leur faire retrouver leur vraie place dans ce monde, celle-ci. Mais seul vous pouvez faire changer les choses. Réclamez du cochon élevé en plein air. Ne détruisez pas sa carte génétique en voulant du porc maigre ou je ne sais quoi qui force les scientifiques à faire des pieds et des mains pour satisfaire une gourmandise de consommateur qui a oublié que le paté ou le saucisson provenait de cet animal trés intelligent et qui souffre depuis que l'homme en a fait du paté sur patte!





Quelle jolie image!!!

Un grand merci pour eux!

Publié dans Actualités animaux

Commenter cet article