Présentation

Publié le par PAQUET Cédric

029.jpgMes amis, chers internautes,

Cela fait bientôt 20 années que je me suis penché sur la misère des animaux. Moi qui pensais tout gamin que la vie animale se résumée à la poule et son coq, au cochon et à sa truie, aux petits poussins que j’achetais au premier vendeur du marche d’Arras à chaque grande vacance que je passais chez mémé.

Moi qui ne pensais pas un quart de seconde que le chien que je venais de croiser dans la rue sans collier avait été lâchement abandonné par ses maîtres. Que le bifteck que j’avais dans l’assiette était un animal mort pour moi.  

Bref un monde à regard d’enfant, sans haine. Bon à part pour le gamin qui venait de me mettre une baffe parce qu’il voulait s’amuser (quel drôle de jeu !).

Un monde d’enfant où dans ma chambre je tapissais les mûrs de posters de Brigitte Bardot avec ses animaux, des posters d’animaux aussi divers que variés et de chevaux de courses qu’un copain de mon père sachant mon amour des bêtes m’offrit, me faisant un plaisir immense. Je ne savais pas «  le monde des courses, c’est quoi ? »

Repensant à tout ça j’aurais aimé rester enfants, innocent, tout le monde il est beau tout, le monde il est gentil. Mais si j’avais su.

La réalité ma très vite rattrapé.

Une réalité monstrueuse, digne des plus grands films d’horreur. Un monde noir où l’homme voue à l’animal un respect basé sur le gain et l’amusement.

Un monde où un enfant devenu grand a remplacé ses fléchettes par des épées afin d’harponner un animal vivant dans un jeu appelé corrida.

Où l’enfant devenu grand à remplacer son pistolet à eau par une carabine gros calibre afin de dégommer des biches et des lapins vivants.

Un monde où je ne m’y retrouvais plus, un monde où j’étais perdu. Au secours maman !
 
Elle m’explique, me fait pardonner et me remet de belles images dans mon cœur et dans ma tête. Elle me raconte qu’enfant , elle aussi sauvait souvent des petits chatons perdus. Qu’elle récupérait des petits lapins dont la maman les avaient abandonnés. Et c’est elle qui leur donna à manger chaque jours. Des histoires de chats et de chiens.

Et j’eu de nouveau confiance en la vie à tel point que j’ai voulu moi aussi la faire respecter aux autres. LA VIE !

C’est pour cela que j’ai voulu en plus d’écrire des ouvrages sur cette souffrance créer l’association G.A.L.A et ce blog pour faire respecter la vie et les animaux.

Tendrement.

Cédric PAQUET

Commenter cet article